David Montreuil-Jean-Pois

David Montreuil-Jean-Pois
David Montreuil-Jean-Pois

David Montreuil-Jean-Pois

  • Entraîneur spécialiste en sprint plat
  • Enseignant en éducation physique au niveau secondaire
  • 3 fois médaillé d'or au relais 4x200m et 2 fois médaillé d'argent au 4x400m aux Championnats universitaires canadiens

Récemment cité dans la revue "Athlétisme et course sur route" de la Fédération québécoise d'athlétisme (numéro 85, sept-oct 2006, page 15) comme étant l'un des meilleurs sprinters en salle au pays, David Montreuil-Jean-Pois nous fait l'honneur de se joindre au Corsaire-Chaparal comme entraîneur au club-élite.

C'est en outre un David très fier de sa récente collation de grade, à titre de bachelier en éducation physique de l'Université de Sherbrooke, qui s'est prêté à cette entrevue. Amorçant sa première année comme prof d'éduc' au secondaire à Sainte-Anne-des-Plaines, David a toujours su que c'est cette profession qu'il veut exercer. Le feu sacré quoi!

En athlétisme, tout a commencé pour lui à l'âge de 16 ans, au sprint et aux haies. Petit problème, à cet âge, les haies avaient tendance à monter plus vite qu'il ne grandissait! C'est pourquoi il s'est bientôt concentré sur les 100m et 200m plat, ajoutant, à son arrivée à l'université, le 300m et le relais sur 400m.

Pendant des années, c'est d'une façon peu banale que David a pratiqué son sport: jusqu'en 2001-2202, il n'avait jamais couru l'été, préférant travailler, et se réservant le circuit des compétions en salle, l'hiver, pour évoluer. En fait il n'avait même jamais chaussé de "spikes" avant l'université, s'entraînant l'hiver, à Thetford Mines, dans les corridors de son école!

En tout cas, cela n'aura pas freiné son développement : 3 fois médaillé d'or au relais 4x200m et 2 fois médaillé d'argent au 4 x 400m, aux Championnats universitaires canadiens, David cite son chrono de 34.96 sec au 300m, une 7e position aux Championnats canadiens séniors à Winnipeg en 2005, comme étant sa plus belle performance.

Au niveau de ses objectifs en tant qu'entraîneur, David suit en cela les traces de son premier coach, à qui il rend hommage: André Caron du club CAO2 Amiante dans la région Chaudière-Appalaches. David veut mener ses athlètes à un niveau plus élevé de performance bien sûr, les aider à dépasser leurs limites, mais son but premier est très clair : les encourager à viser des études supérieures et considérer très sérieusement le circuit universitaire canadien d'athlétisme.

Outre la motivation d'aller à l'université, que ce programme procure, il faut passer par là pour l'apprentissage offert, pour l'autonomie acquise au niveau des études et de l'entraînement, pour la qualité du circuit, pour le calibre élevé de la compétition, pour les joies, et, oui, aussi pour les déceptions qu'on apprend à apprivoiser. C'est bref (3-4 ans), c'est intense, et pour David la formule a vraiment fonctionné. Il souhaite la même chose à ses athlètes!